Sud Ouest. Cognac, dégustation

Vinothèque Stéphane Denis - Crédit Philippe Quintard

Cognac, les codes de la dégustation

Comme un bon vin, le Cognac mérite de prendre le temps de se déguster. Mais pour en saisir toutes les subtilités un minimum de connaissances s’impose

Pour mieux appréhender l’art subtile de la dégustation du Cognac, la Cognathèque de Cognac, véritable institution avec à la vente et à l’exposition plus de 500 cognacs différents, constitue une bonne porte d’entrée avant de pousser celles des chais. Chaque été, elle organise des ateliers très didactiques de 2h30. Avant de débuter la dégustation proprement dite, l’animateur retrace l’histoire de cette eau-de-vie, explique la subtilité des différents terroirs, des différents crus (Grande Champagne, petite champagne, borderies, fins bois…) et l’art de la distillation. Pour mieux appréhender l’importance du choix du bois et du vieillissement en fûts de chêne, les participants sont amenés ensuite à goûter des eaux de vies nouvelles. « Le but est vraiment de souligner l’importance de l’alchimie qui s’opère au contact du bois au fil des années qui va façonner la couleur et le bouquet définitif du Cognac, note Stéphane Denis, responsable de la Cognathèque, un des animateurs des dégustations. C’est aussi l’occasion d’expliquer le rôle prépondérant de l’assemblage. »
L’éveil de sens
L’illustration prend après tout sa valeur avec la dégustation de deux catégories de cognac, un XO et un hors d’âge. A partir de là, tous les sens sont mis en éveil. « Le choix du verre est important. Il faut éviter les verres ballons dits verres à cognac, ils donnent trop de notes alcooliques. L’idéal est à un verre tulipe pour une meilleure expression du cognac. Il faut approcher le verre du nez très progressivement pour découvrir tous les arômes. » La mise en bouche doit aussi être délicate. « Commencer par une goutte entre les lèvres puis absorber une petite quantité tout en aspirant un peu d’air. Le goût confirme les premières impressions et permet d’apprécier la texture et la saveur du cognac, évoluant autour d’une palette de notes fruitées, boisées, florales et épicées. »
Assemblez votre propre cognac
Pour aller plus loin dans l’expérience, Camus à Cognac propose un atelier particulièrement original intitulé « Maître Assembleur ». Il donne la possibilité aux visiteurs de réaliser leur propre cognac. Après une initiation à l’art de la dégustation, les participants concoctent leur XO à partir de quatre crus. Un nectar transféré ensuite dans une bouteille de 50cl que chaque créateur aura ensuite plaisir à déguster entre amis… avec modération, bien évidemment.
Cognathèque, tél. 05 45 82 43 31. http://www.cognatheque.com. Sur réservation, coût 50 € par personne.
Cognac Camus, tél. 05 45 32 28 28. http://www.camus.fr. Sur réservation, 160 € par personne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :